Le maniérisme

Le maniérisme apparait en Italie vers 1515-1520 et sera le style en vogue jusqu’aux années 1575-1580, se diffusant dans toute l’Europe. L’apparition de ce style particulier est une réponse à l’instabilité politique de l’Italie à partir des années 1510, les guerres et surtout le sac de Rome en 1527.

  • Dans ce court article de Wikipedia nous apprenons que le terme « maniérisme » vient de l’expression italienne « bella maniera ». Le maniérisme est en rupture avec l’art de la Haute Renaissance, notamment dans la représentation du corps et de la perspective. Les artistes maniéristes copient les artistes comme Raphaël ou Michel-Ange tout en imposant leur style qui entraînera un réaction anti-maniériste, notamment par les Carrache. Le style maniériste possède des caractéristiques propres comme la figure serpentine, en S, des tons acidulés et crus et une exagération des formes, notamment humaines.

Bataille d’Anghiari, Léonard de Vinci (?), Florence, Palazzo Vecchio

               –  L’article sur le style maniériste est divisé en plusieurs parties. La première partie, la « maniéra » italienne, sert d’introduction à ce style apparut vers 1515-1520. L’auteur nous explique que le terme « maniera moderna » servait à Gorgio Vasari, dans « Les vies« , à décrire le style des artistes de la Renaissance, en particulier Raphaël, Léonard de Vinci et Michel-Ange, dont les artistes maniéristes se sont beaucoup inspirés. La deuxième partie, « Florence Début du XVIeme siècle », explique les raisons qui font que « les prémices fondamentales de l’apparition de la « maniera » » se trouvent à Florence. En effet, les Médicis ont demandé à Leonard de Vinci et à Michel-Ange de peindre chacun une fresque de bataille dans le Palazzo Vecchio pour rendre hommage à la république florentine. Ces deux oeuvres ne seront jamais achevées par les artistes, l’un étant parti à Milan, l’autre à Rome, mais serviront d’exemple aux artistes maniéristes. La Bataille d’Anghiari de De Vinci demeurera un exemple pour les thèmes de batailles et la Bataille de Cascina de Michel-Ange permettra l’étude de l’anatomie, des attitudes, de la gestuelle et ou encore de l’expression corporelle. La troisième partie, la « figure maniériste », pose les caractéristiques du maniérisme : l’allongement des proportions donnent l’impression de personnages très élancés, la « figure serpentine » donne au corps une forme en S devenant une « figure amphore » et, enfin, le « contrapposto » « sert à organiser l’image d’une figure tournant sur elle-même et dont  le corps occupe l’espace selon des axes contradictoires« . La quatrième partie sur le « maniérisme : l’art du prince » explique que les œuvres des maniéristes étaient destinées aux aristocrates. La cinquième partie, « maniérisme et contexte historique », revient sur le climat politique et les guerres qui eurent lieu en Italie à cette époque, ce qui constitue l’une des causes de l’arrivée du maniérisme. La sixième partie, la « licence hors de toute règles », fait un « portrait psychologique » de l’art maniériste. Enfin, la dernière partie, « maniérisme: un mouvement en trois étapes », explique que les historiens d’Art divisent la période maniériste en trois parties distinctes: le début, l »Époque de l’Expérimentalisme anticlassique« , avec Pontormo et Rosso Fiorentino ; l’apogée ou  » l’époque de la manière« , qui ce passe exclusivement à Rome avec, entre autre, Vasari et Bronzino ; et, enfin, son déclin au début du XVIIème.

Bataille de Cascina, (copie du carton perdu de Michel-Ange), Aristotile da Sangallo, Holkham, collection Earl of Leicester

               – Le maniérisme à Florence est lui aussi divisé en plusieurs parties. La première, la «  »grande maniera »: Florence », explique que la plupart des peintres maniéristes étaient des toscans qui travaillaient à Rome et fait une comparaison entre Rome et Florence. La deuxième partie, « Bronzino, peintre de Cour », donne une brève biographie de l’artiste. La troisième partie, « le palazzo Vecchio de Florence« , parle du Palazzo Vecchio dont l’intérieur fut décoré par Vasari. La quatrième partie, le studiolo de Francesco de Médicis, parle de la mode des studiolo, qui sont des petits cabinets intimes, et en particulier de celui de Francesco de Médicis qui a été réalisé par un collectif d’artistes rassemblés par Vasari. Enfin, la dernière partie, le déclin de la manière florentine, explique qu’un nouveau style, importé par Ludovico et Annibale Carrache, arrive à Florence qui deviendra le Baroque.

Parmesan, Madone au long cou, 1534-40, Huile sur Panneau, 216 x 132 cm, Florence, Galerie des Offices

               – Enfin, le dernier article consacré au maniérisme à Rome est également divisé en parties. La première partie, la « diaspora » des maniéristes après le Sac de Rome, explique que de nombreux artistes ont fuit Rome en 1527 et ont répandu l’art maniériste en Italie et même en France. la deuxième partie, la « manière moderne » vers le milieu du siècle: le grand décor romain, explique que la plupart des artistes maniéristes étaient Toscans. De plus, les grandes fresques ont pour origine la rivalité entre les Médicis à Florence et les Farnèse à Rome et les artistes prennent exemple sur la fresque de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine. La troisième partie, la « maniera grande » de Francesco Salviati, donne une biographie de l’artiste. La quatrième partie, le maniérisme dans la deuxième moitié du XVIe siècle, parle des artistes ayant travaillés à Rome à cette époque. Enfin, la dernière partie, Rome, maniérisme tardif, parle du déclin du maniérisme et de la Réforme, le courant anti-maniériste de Santi di Tito et des Carrache.

Francesco Salviati, Visitation, 1538, fresque, Rome, Oratoire de San Giovanni Decollato

Le maniérisme est un courant artistique inspiré des grands artistes de la Renaissance, en particulier Michel-Ange, Leonardo de Vinci et Raphael. Ce courant très particulier fut assez cours et donna naissance à un courant anti-maniériste entre autre mis en place par les Carrache.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :